DIEU est IMMORTEL,     IL ne peut donc mourir.     IL a toujours existé et existera toujours

 

 

Le premier être créé par Dieu fut Le Logos (La Parole. Plus tard Jésus). Le Fils de DIEU.

Jésus n’est donc pas DIEU puisqu’Il a eu un commencement et Il est venu après DIEU.

 

Jésus, Le Logos, n’était pas DIEU mais un dieu.

Il est le Premier-Né de toute la Création.

Aucun être créé par DIEU n’était immortel. Tout être, avant d’obtenir la Nature Divine et l'Immortalité, doit être mis à l’épreuve de fidélité.

 

Jésus, avant sa venue sur terre et avant sa résurrection, n’était pas immortel sinon Il n’aurait pas pu mourir et donner sa vie en « rançon » pour sauver l’humanité.

 

DIEU ne meurt pas. Si DIEU meurt,  -ce qui est absolument impossible-  comment peut-IL ressusciter ? N'est-ce pas inconcevable et erroné de penser que DIEU  -qui est immortel et de toute éternité-  soit mort sur la croix ?

 

Les anges ne sont pas immortels puisque les anges déchus non repentissants seront anéantis.
Les anges fidèles ont la vie éternelle, ce qui est différent de l’immortalité.                                                                    

Seuls ceux qui possèdent la Nature Divine sont immortels :  
                                Jésus et Son « Epouse », la « Sacrificature Royale ».

 

 

DIEU avait tout prévu dans son Plan magnifique et grandiose.

 
Le Logos, Fils Unique de DIEU, n’était pas DIEU, ni immortel. Il a accepté de venir sur terre pour sauver l’humanité en donnant  « en rançon »  sa vie d'être humain. Pour cela il a accepté de s’abaisser.                                       

Sa vie de Logos a été transférée dans le corps de Marie pour qu’Il devienne un être humain et qu’Il puisse accomplir son œuvre de rédemption.
Dès lors Il était un être humain comme tous les autres humains mais il était parfait, non conçu par un père charnel et non conçu dans le péché comme les autres humains.

 
Il a donné sa vie humaine et DIEU l’a ressuscité d’entre les morts.
Après sa résurrection IL n’avait plus le même corps puisqu’Il pouvait traverser les murs. Ce n'était pas le corps qu'il avait sacrifié sur la croix.

Son être humain, sa vie humaine, avaient été sacrifiés en « Rançon » et il ne pouvaient donc plus être repris, sous peine que le prix payé par la « Rançon » soit annulé et l’humanité de nouveau sous la condamnation.

 
Lorsque DIEU ressuscita Jésus, Il lui rendit sa Vie de Logos. 

A l’ascension, lorsqu’Il remonta vers son Père, Il reçut la NATURE DIVINE, l'incorruptibilité, l’Immortalité, et la Gloire.

 

En donnant sa vie en « rançon » Jésus accomplit trois choses :

 

  •   Il sauva l’humanité de la condamnation adamique ("le salaire du péché c’est la mort")  
    Romains 6 : 23.
    L’humanité aura une résurrection humaine (non spirituelle) au début du millénium et aura une complète opportunité d’obtenir la vie éternelle au cours du millénium.
    Toute l’humanité sera instruite de la vraie Connaissance Dimvine qui remplira toute la terre. Esaïe 11 : 1-11

 

  •  Il se choisit un « petit troupeau »,  « son épouse »  :  les Prémices, l’Eglise Véritable, la Sacrificature Royale,  en leur  permettant de participer à Sa Nature Divine et d’obtenir la Gloire et l’Immortalité.  

 

  •  Il passa avec perfection le « test » de fidélité à DIEU, Son Père.  
    Jésus était déjà parfait. Par l'Oeuvre qu'Il a accomplie, son obéissance à DIEU, sa fidélité et les souffrances qu'Il endura jusqu'à la mort,  son caractère fut forgé, cristallisé, jusqu’à l’ultime perfection.
    Il fut un  "Modèle pour ses "frères" (la Véritable Eglise).

 


Jésus n’est pas DIEU,  Il est le FILS de DIEU.                                                                                       

Il possède  la  NATURE DIVINE,  la GLOIRE  et  l’ IMMORTALITE.

 

 

Il est toujours soumis à Son Père.

 

1 Corinthiens 15 : 21-28


 " En effet, puisque la mort est venue à travers un homme, c'est aussi à travers un homme qu'est venue la résurrection des morts.
Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun à son propre rang : Christ en premier, puis ceux qui appartiennent à Christ lors de son retour.


Ensuite viendra la fin quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance.
En effet, il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera anéanti, c'est la mort.


Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsque Dieu dit que tout lui a été soumis, il est évident que c’est à l’exception de Celui qui lui a soumis toute chose.


Lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à Celui qui lui a soumis toute chose, afin que Dieu soit tout en tous. "